Charte du magnetiseur - guérisseur

Charte du magnétiseur : le souffle qui guérit
Charte du magnétiseur : le souffle qui guérit

 

 

 

 

1) Il ne formule pas de diagnostic. Il ne fait jamais suspendre un traitement médical en cours sans l'accord du médecin traitant et ne s'oppose pas à une intervention chirurgicale.

 

2) Il ne suggère jamais à son patient d'interrompre le suivi médical, les examens ou les investigations nécessaires à déterminer ou préciser la /les cause(s) de sa maladie.

 

3) S'il le juge nécessaire dans l'intérêt – et pour assurer la sécurité de son patient – il l'adressera à un médecin ou praticien mieux à même de traiter son cas avec toute la compétence nécessaire.

 

5) Il est tenu de respecter le secret professionnel et d'observer la plus grande discrétion en toutes circonstances.

 

6) Il se fait un devoir d'apaiser, de soulager ou d'atténuer, jusqu'à l'extrême limite de ses moyens, la souffrance de ceux qui ont recours à lui. Sans promettre  guérison et miracle et à connecter son interlocuteur, son patient à sa propre source de guérison. 

 

7) Il prêtera son assistance et sa compétence – bénévolement si nécessaire – aux indigents, aux porteurs de handicaps et aux malades en phase terminale, à la demande ou sur les conseils du médecin traitant. 

 

8) Il ne recevra pas en consultation et ne traitera pas les mineurs ou les déficients mentaux hors de la présence de leurs parents ou de leur tuteur légal.

 

9) Dans ses relations avec son patient, il restera sobre, honnête et de bonne foi. Il évitera dans son discours les allégations mensongères, les paroles maladroites ou nocives. Il ne bercera pas le consultant d'illusions trompeuses. Il s'interdira de faire appel à des superstitions. Il ne se livrera pas à la prévarication.

 

10) Dans l'exercice de sa profession, le guérisseur-magnétiseur ne surestimera ni ses compétences, ni ses possibilités. Cette attitude garantira à son patient l'innocuité de son action, celle-ci demeurant strictement complémentaire de l'acte médical.

 

 11) Il devra préserver, discipliner et coordonner ses dons naturels, ses qualités intellectuelles et morales.

 

12) Il devra se mettre en conformité avec les obligations administratives du/des Etat(s) dans lequel/ lesquels il exerce son activité et s'astreindra à respecter les normes ou les statuts en vigueur.

 

 13)La durée et les tarifs des séances doivent être connus à l’avance.

 

14)Liberté de l’engagement, le praticien se réserve le droit de ne pas s’engager dans une pratique de soins, il peut conseiller un autre praticien ou intervenant.

 

 15) « Primum, non nocere » (d'abord ne pas nuire) telle doit être la devise du guérisseur-magnétiseur qui, en tous temps et en tous lieux, respectera le Serment d'Hippocrate.

 

16) Le praticien incitera la personne à faire appel à son potentiel personnel de guérison  pour être acteur de sa vie. Le praticien n’exerce aucune influence psychologique et garde son intégrité et liberté d’action.

 

17) Toujours améliorer sa pratique, il passe lui même par un processus d’ouverture et d’évolution personnelle. Il a pour souci l’optimisation de ses connaissances et acquis. Il a coeur de poursuivre son processus de formation par tous moyens à sa convenance. Se mettre au service le plus au haut pour soi et le cosmos.

 

Voilà, j’espère que ces descriptions vous auront éclairés davantage sur ma manière de travailler et ma conception du métier de magnétiseur  guérisseur. Cette charte protège à la fois le patient et le praticien de dérives.